Notre blog

 

La chronique des Epicuriens du Chablais.

Nouveautés, évènements, dégustations, opinions, ...

 

La Flor Dominicana

par | 28 juin 2021 | Cigare, Informations, Meiga, République Dominicaine

La Flor Dominicana

Chez les Epicuriens du Chablais, nous élargissons notre palette et nous aventurons depuis plusieurs années vers des terroirs autres que notre Cuba adorée. En termes de découverte, nous avons ouvert nos papilles à divers modules de la marque La Flor Dominicana et cela nous a laissé bouche bée. Commencez à saliver au fil de ces quelques lignes.

Historique de La Flor Dominicana

Le couple initiateur de la marque La Flor Dominicana, Litto Gómez et Inés Lorenzo, était initialement des joaillers basés à Miami. Au fil des rencontres et de leur goût pour les vitoles, ils se sont lancés au début des années 1990 dans l’industrie du tabac premium. Dès le départ, l’objectif était de créer une marque faite pour durer. Comment ont-ils réussi ce pari ? Grâce à un travail méthodique, une remise en question régulière et beaucoup de rigueur.

En 1994, ils lancent la marque Los Libertadores. Au départ, ils acquièrent connaissances et un portfolio de tabacs bien sélectionnés, ceci avant d’acquérir leurs parcelles en République Dominicaine. Ce travail de fourmi leur permet dès le début des années 2000 d’atteindre une belle reconnaissance parmi un public d’aficionados aux Etats-Unis. La marque La Flor Dominicana est à cette époque déjà considérée comme un gage de qualité et stabilité chez les détaillants en cigares premium.

Travail d’équipe

Par leur recherche constante afin d’améliorer les vitoles d’année en année et une production de cigares qui augmente de façon régulière, Litto Gómez et Inés Lorenzo garantissent qualité et durabilité. En 1996, la production de cigares de La Flor Dominicana était de 300’000 modules, en 1999, elle passait à 2,5 millions de cigares, puis 3,7 millions de cigares en 2016.

Dans la répartition des tâches, Litto s’occupe de la gestion de la manufacture et des plantations, Inés de la commercialisation. Pour leurs vitoles, Litto et Inés s’appuient sur les producteurs de tabac avec lesquels ils travaillent de longue date. Ils ont un large portfolio de différentes sources et leur plantation, La Canela, produit environ un tiers du tabac utilisé pour leur marque La Flor Dominicana. Dans leur manufacture, le couple a toujours au moins un stock de feuilles de tabac qui peut tenir sur une durée de 3 ans. A leurs yeux, il est essentiel de laisser vieillir les feuilles assez longtemps et ainsi garantir une production régulière et de qualité.

Meiga - La Flor Dominicana - Litto et Inés

La Canela

Sur leurs plantations, le couple produit des feuilles de tripes et sous-cape. Une attention méticuleuse est apportée au suivi de la croissance des plants et à leur entretien. Pour les feuilles de cape, La Flor Dominicana utilise des feuilles maduro du Mexique, des feuilles Connecticut et aussi Cameroon.

Le couple est constamment à la recherche de ce qui peut s’améliorer dans le processus de plantation, fermentation, vieillissement. Litto Gómez aime aussi tester différents assemblages de feuilles et élargir sa palette de connaissance avec des personnes de tous les terroirs. Il est absolument fasciné, par exemple, par les tabacs et la manière de travailler le tabac à Cuba.

Les gammes incontournables de La Flor Dominicana

1. La gamme des Coronada, qui a atteint la place de deuxième meilleur cigare en 2006. Cigares très aromatiques et relativement puissants.
2. La gamme Suave, est bien évidemment onctueuse et légère.
3. La gamme Cameroon Cabinet propose des cigares onctueux et aromatiques.
4. La gamme Ligero Oscuro propose des cigares à l’aromatique intense.
5. La gamme Oro est une petite capsule de puissance et aromatique.
6. La gamme Litto Gómez est produite en petite quantité et seuls les meilleurs tabacs de La Canela y sont sélectionnés.
7. Andalusian Bull, cigare numéro 1 de l’année 2016 par la revue Cigar Aficionado. Cette vitole a obtenu la note de 96/100 cette année-là.

La marque a reçu de nombreux prix, notamment par la revue Cigar Journal en 2011 et 2013. Les cigares issus du catalogue traditionnel atteignent régulièrement le classement des 25 meilleurs cigares au monde par la revue Cigar Aficionado. Le pari du couple Gómez-Lorenzo est tenu, ils ont atteint la reconnaissance qu’ils recherchaient.

L’avenir

La situation pandémique a incité Litto et Inés à prendre encore plus soin de leur équipe. Ainsi, ils ont privilégié la santé de leurs travailleurs en réduisant le nombre de personnes présentes en fabrique. L’objectif est toujours de continuer à produire des tabacs de qualité avec une équipe soudée.

Depuis 2015, La Flor Dominicana, lance une nouveauté annuelle pour célébrer le tournoi de football américain. Ces cigares « football » sont produits en quantités limitées. Cela est aussi le cas pour les « small batch » pour la fête d’Indépendance aux USA.

Rigueur, améliorations constantes, créativité et une bonne dose d’audace, nous nous réjouissons de découvrir les nouveautés que La Flor Dominicana nous réserve.

Meiga - La Flor Dominicana - cigares

Où trouver les cigares ?

Le cigare

Epicuriens du Chablais | Authentiques Epicuriens

Possibilité de recevoir une offre personnalisée

Rédigé par Águeda Gómez

(c) Epicuriens du Chablais Association

Sur le même thème

Share This