Notre blog

 

La chronique des Epicuriens du Chablais.

Nouveautés, évènements, dégustations, opinions, ...

 

Quai D’Orsay No 54

par | 26 mars 2019 | Cigare, Cuba, Salon Epicurien

Ronronnement !

Tombée en désuétude et seulement pourvue d’un cigare en production en 2016, la marque Quai d’Orsay bénéficie aujourd’hui d’une renaissance! Cette marque est lancée en 1973 (selon les Cubains) et en 1974 (selon les Français) à l’initiative de Valéry Giscard d’Estaing, alors secrétaire au trésor. Il mandate la SEITA (monopole de tabac en France dans les années 1970) d’élaborer un cigare qui représenterait le mode de vie à la française (champagne, foie gras, cigare). Au sommet de sa gloire, cette marque régionale (commercialisée seulement en France, parfois en Suisse) est constituée de 5 vitoles. Dès 2014, seule une vitole existe: le Corona Claro (pour des raisons de gestion financière). Dès le Festival Habanos 2017, la SEITA & Habanos SA proposent une marque relookée avec 3 vitoles destinées au marché mondial: le Corona Claro, le No 50 et le No 54.

Pour information, le Ministère des Affaires Etrangères, ainsi que la SEITA sont établis au Quai d’Orsay. La SEITA importe actuellement pour Habanos SA, la marque Quai D’Orsay, ainsi que José L. Piedra pour le marché français. Les autres marques cubaines sont importées en France par Coprova S.A.S.

Fiche technique

Date de dégustation : 6.2.19 (boîte d’octobre 2018)
Cigare : Quai d’Orsay No 54
Taille : 135 mm (5 3/8’’) x 54
Module : Edmundo Grueso
Terroir : Cuba

Dégustation

Lors de la dégustation, nous étions en comité très restreint et nous nous réjouissions de savourer ce module « à la française ». Il y avait effectivement de l’élégance et de la finesse, cependant sur une boîte de 10 modules, 2 cigares présentaient des défauts de construction puisque ceux-ci étaient bouchés, donc impossible à fumer.

Au-delà de cet écueil, nous avons découvert un module un peu épicé avec de légers arômes de cacao. A partir du deuxième tiers, des pointes terreuses et boisées apparaissent. La construction et combustion sont régulières, peu d’intensité aromatique et de puissance rendent ce Havane agréable, mais peu mémorable. Les dégustateurs et dégustatrices l’ont trouvé floral, frais avec un manque de complexité. Idéal donc à savourer lors d’un après-midi tranquille. Il est aussi conseillé comme cigare initiatique.

Epicuriens du Chablais - Quai d'Orsay 54

Lors de la dégustation, les deux accords suivants ont fait l’unanimité :

  • assemblage « Terres Noires » de la Cave Bovanche, millésime 2016
  • Taylor’s Vintage Port 2015 – Vargellas

La rondeur et sucrosité des deux alcools ont accompagné tout en douceur ce Quai D’Orsay 54.

En un mot : Ronronnement !
Conseillé : oui
Où peut-on peut-être acquérir ces cigares ? https://epicuriens-chablais.ch/
Où peut-on acquérir le porto ? https://www.1870vinsetconseil.ch/
Où peut-on acquérir le « Terres Noires » ? http://www.cavedebovanche.ch/

Evaluation cigare

Note du groupe86 / 100

Le barème

0 – 69Une perte de temps et d’argent
70 – 79De moyen à bon
80 – 89Très bon à excellent
90 – 94Remarquable – Top la classe
95 – 100Dans les meilleurs cigares au monde
Rédigé par Águeda Gómez

(c) Epicuriens du Chablais Association

Sur le même thème

Share This